Espace membre :
Clubic Pro
HP

Ebook : le nombre de lecteurs progresse, mais reste faible

Publié par Thomas Pontiroli le vendredi 09 novembre 2012
Parce qu'il considéré comme moins cher et plus facile à stocker, le livre numérique grignote du terrain en France, même s'il ne concerne pour l'instant que 14% de la population, selon une étude. Notons que huit personnes sur dix n'envisagent toujours pas de s'adonner à la lecture numérique.

Paperwhite ebook
Le livre électronique progresse, en France. Selon le baromètre des usages du livre numérique réalisé par OpinionWay en septembre, le nombre de lecteurs d'ebooks a même doublé, si on compare aux chiffres de mars dernier. Ainsi, 14% des près de 2 000 personnes interrogées ont déclaré avoir déjà lu en totalité ou en partie un livre numérique. Pour compléter ce résultat, 8% affirment qu'ils pourraient s'y adonner à l'avenir.

Malgré tout, le nombre de réfractaires reste élevé : 78% des sondés n'envisagent pas la lecture d'un ebook. Notons que cette proportion se réduit tout de même, puisque ce chiffre a perdu 11 points depuis mars 2012. L'étude montre aussi que les habitudes de lecture numérique en général sont corrélées à la lecture d'ebooks. Les non-lecteurs d'ebooks passent 52 minutes par jour à lire des textes numériques (articles de presse par exemple, et hors SMS et emails), contre 62 minutes pour les lecteurs potentiels et 67 minutes pour les habitués.

Pour ces derniers, ils sont 53% à déclarer lire leurs ebooks en entier, et deux tiers à considérer que leurs pratiques numériques n'ont pas changé leurs habitudes de lecture papier. D'ailleurs, 65% d'entre eux disent avoir lu au moins un livre imprimé le mois dernier. Et ils sont autant à déclarer acheter autant de livres physiques qu'avant. En effet, l'étude observe que « le livre numérique correspond aujourd'hui davantage à une pratique nouvelle qu'à de nouveaux lecteurs ». Notons que 31% des acheteurs de livres numériques finissent parfois - la fréquence n'est pas précisée - par acquérir la version imprimée.

Naturellement, la liseuse électronique est privilégiée pour ce genre de pratique. Plébiscitée dans 85% des cas, elle devance d'une courte tête la tablette tactile, utilisée par 82% des lecteurs numériques. L'ordinateur portable se classe troisième, avec 59%. À noter que 40% des lecteurs d'ebooks interrogés utilisent leur ordinateur de bureau, c'est devant le smartphone, dernier, mis à contribution dans 30% des cas.

L'ebook choisi avant tout pour des raisons pratiques

Ebook Etude France
Concernant le prix d'achat des ebooks, l'étude révèle que 41% des lecteurs acquièrent leurs livres numériques gratuitement, alors que 58% payent - 17% ont déjà eu recours à une offre illégale. Dans ce cas, le montant des livres achetés est le plus souvent inférieur à 8 euros. Parmi eux, 64% disent préférer le paiement à l'acte plutôt que le prêt - ces chiffres vont d'ailleurs à l'encontre de la stratégie d'Amazon de donner accès à une bibliothèque virtuelle moyennant un forfait annuel de 49 euros.

Plébiscités à 41%, les sites de e-commerce Amazon, Apple Store et Google Books sont les plus utilisés pour acquérir un livre légalement. Mais OpnionWay ne ventile pas les chiffres, on ne connaîtra donc pas les parts de marché de ces acteurs. Sollicités par 28% des lecteurs, les sites des distributeurs spécialisés comme la Fnac, Virgin Mega et Cultura, s'arrogent la deuxième place. Finalement, les libraires ne contribuent qu'à 18% des ventes d'ebooks d'après l'étude.

On apprend enfin que les choix poussant à se tourner vers le numérique sont surtout d'ordre pratique. Ainsi, les trois quarts des adeptes d'ebooks louent la facilité de stockage et de rangement, 58% invoquent le prix inférieur à l'imprimé, et autant préfèrent la facilité de transport et la mobilité. Signe encourageant pour les éditeurs, un sondé sur deux estime que le numérique favorise l'achat d'un nouveau livre. Quant aux partisans du papier, les trois quarts considèrent ce format plus intéressant pour offrir ou partager un ouvrage, et autant y trouvent un plus grand confort de lecture.

Quand il s'agit de se projeter dans l'avenir, la moitié des interrogés estiment que leur usage du livre numérique va augmenter, alors que 60% des lecteurs papier pensent que leur pratique va rester stable.


Ebook Etude France



Lire également : Tablettes et liseuses électroniques : un succès plein en 2012
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité