Espace membre :
Clubic Pro

LinkedIn reste solide mais devra gagner de l'argent sur mobile

Publié par Thomas Pontiroli le mercredi 30 octobre 2013
Les revenus de LinkedIn continuent de progresser solidement ce trimestre alors que la société investit pour préparer sa croissance future, notamment axée sur le mobile où elle attend des résultats d'ici 2014.

LinkedIn Logo
Le réseau social professionnel LinkedIn a annoncé des résultats en nette hausse pour son troisième trimestre fiscal 2013. Le chiffre d'affaires de l'américain s'est amélioré de quelque 56% sur un an pour atteindre 393 millions de dollars, contre 252 millions l'année dernière sur la même période. C'est un résultat qui, comme lors du précédent trimestre, dépasse les attentes des analystes financiers.

Confirmant une tendance amorcée au deuxième trimestre, LinkedIn a vu ses profits baisser entre juillet et septembre au point d'accuser une perte nette de 3,4 millions de dollars € la société était bénéficiaire à hauteur de 2,3 millions de dollars à la même époque en 2012. « Nous continuons à investir de façon agressive dans l'amélioration de l'expérience de nos 259 millions de membres et dans la diversification de nos sources de revenus afin de réaliser notre vision de long terme », explique le directeur financier, Steve Sordello.

Sur la période, les revenus des « Talents Solutions », utilisées par les recruteurs pour diffuser des annonces, ont progressé de 62% en rythme annuel pour atteindre 225 millions de dollars. Cette source de revenus continue à prendre de l'importance dans les comptes de LinkedIn puisqu'elle représente désormais 57% du chiffre d'affaires contre 55% un an plus tôt. Les « Marketing Solutions », offrant aux marques des outils de connexion avec le réseau social, se sont affichées en hausse de 38% sur un an pour atteindre 88,5 millions de chiffre d'affaires.

Enfin, les abonnements Premium ont approché la barre des 80 millions de dollars de recettes, forts d'une croissance de 61% en un an. Ils représentent actuellement un cinquième du chiffre de l'entreprise. Par zone géographique, les États-Unis représentent l'essentiel des revenus de LinkedIn, soit 62% du chiffre d'affaires.
Si les trois socles de monétisation sont toujours très puissants, LinkedIn doit assurer ses arrières et lancer de nouvelles pistes pour générer des revenus, notamment sur mobile, à l'instar de Facebook et de Twitter.

Préparer la croissance sur mobile

Comme sur ces derniers, les utilisateurs du réseau social professionnels sont de plus en plus mobiles. Heureusement pour la société, elle n'a pas subi les mêmes turbulences en bourse que Facebook, dont l'avenir dépendait largement de sa capacité à monétiser son audience mobile. Dans la mesure où LinkedIn fournit des services payants, l'entreprise bénéficiait jusqu'alors - et bénéficie toujours - d'un solide filet de sécurité.

LinedIn 3Q2013

Mais désormais, 38% des membres de LinkedIn accèdent à la plateforme via leur smartphone, alors qu'ils n'étaient que 8% il y a encore deux ans. En ce sens, le réseau social a lancé en juillet dernier les actualités sponsorisées sur mobile, venant s'insérer dans le flux € une stratégie qu'ont adopté Twitter et Facebook, et qui a porté ses fruits. En août, le réseau social adaptait ses services aux recruteurs en étendant ses fonctions au mobile, permettant aux candidats de postuler à une offre d'emploi directement depuis l'application.

Dans une conférence avec les analystes, le PDG de LinkedIn, Jeff Weiner, s'est toutefois montré prudent sur les résultats à attendre de la publicité mobile. Si les premiers retours en termes de taux de clic seraient bons, il a averti que ces réclames ne généreront pas encore de revenus suffisants avant l'année prochaine.

Pour le quatrième trimestre, la société livre des prévisions mesurées. Le chiffre d'affaires est attendu dans une fourchette comprise entre 415 et 420 millions de dollars, alors que le marché anticipait 438 millions.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité