Espace membre :
Clubic Pro
HP Tempo

"Qu’Internet Explorer redevienne leader !", une chronique d'Anicet Mbida

Publié par Anicet Mbida le mardi 29 janvier 2013
Anicet Mbida
Anicet Mbida, aux commandes de Secrets de Fabrication sur la chaîne 6Ter, inaugure le nouvel espace chronique de Clubic Pro. Ce spécialiste du high-tech, passé par Culture Geek sur BFM TV et ancien rédacteur en chef adjoint du magazine 01 Informatique, nous y livrera chaque semaine son avis sur l'actualité numérique.
Non, je ne suis pas nostalgique d'Internet Explorer 6. Je n'ai aucune envie de revivre cette époque sombre où Microsoft régnait sans partage sur les navigateurs. Et c'est justement pour éviter une nouvelle pensée unique du web que j'espère qu'Internet Explorer va regagner de grosses parts de marché. Explications :

On pensait en avoir terminé avec la guerre des navigateurs. On caressait l'espoir qu'enfin, avec HTML 5, on pourrait développer des sites, des applications, des services qui fonctionnent n'importe où. Du PC au téléphone, en passant par la télé ou le tableau de bord d'une voiture. Hélas le duopole iOS/Android sur les mobiles a fini par imposer un nouveau standard de fait : le moteur de rendu WebKit. Il y a un an, le W3C, garant de la compatibilité sur le web, tirait la sonnette d'alarme : la domination de WebKit pourrait menacer les standards et tuer la concurrence. Aujourd'hui, c'est le cas.

Il y a quelques semaines, un expert estimait qu'il était temps pour Microsoft d'abandonner son propre moteur pour basculer sur WebKit (avant de se raviser). Maintenant, on murmure que Opera pourrait lui aussi se rallier à WebKit. A chaque fois, la même raison est invoquée : les versions mobiles des grands sites web ayant toutes été optimisées pour WebKit, l'utilisateur d'un navigateur avec un moteur concurrent se verra présenté une version dégradée, avec une expérience parfois proche des sites WAP. Donc si on ne peut pas les battre, mieux vaut les rejoindre.

Donner les clés du web à Apple et Google

Désolé, mais cette logique est à courte vue. Car ériger WebKit en « standard », c'est donner les clés du web à Apple et Google. Jusqu'ici, la situation n'a pas l'air d'inquiéter grand monde. Après tout, Chrome est un excellent navigateur. Mais n'oubliez pas qu'il a été conçu avant tout comme un canal de distribution des services (et des pubs) Google. Idem pour Safari. Son premier objectif est de servir de plateforme de développement d'applications web pour iOS et Mac OS. Du coup, j'ai du mal à comprendre pourquoi beaucoup de partisans des standards web, qui hurlaient quand Microsoft ne les respectait pas, s'empressent aujourd'hui d'utiliser les extensions propriétaires d'Apple et Google.

webkit logo sq gb
La concurrence stimule l'innovation, même sur les navigateurs. Souvenez-vous : Netscape, Internet Explorer, Firefox, Opera, Safari... tous ont des moteurs différents. Alors ne reproduisons pas les mêmes erreurs en acceptant une monoculture WebKit. D'autant que, pour une fois, Microsoft joue à fond la carte du standard avec Internet Explorer 9 et 10. Alors vive Windows Phone, vive Windows 8 et vive Firefox Mobile. Je leur souhaite le plus grand succès pour rétablir l'équilibre sur le web mobile et garantir que les sites s'afficheront de façon uniforme sur tous les clients.

Nous devons nous assurer que les navigateurs les plus populaires suivent les standards, pas qu'ils deviennent le standard de fait. Ça a fonctionné avec Internet Explorer 6. Il n'y a aucune raison que cela ne fonctionne pas avec Safari et Chrome.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité