Espace membre :
Clubic Pro
HP

Emploi : les informaticiens sont les plus courtisés selon l'Apec

Publié par Thomas Pontiroli le mercredi 13 février 2013
Après avoir progressé de 12% en 2012, l'emploi des cadres dans l'informatique pourrait progresser de 14% cette année, selon l'Apec. Une tendance qui ne profitera pas autant aux jeunes diplômés.

Recherche emploi - intro
L'Association pour l'emploi des cadres fournit des prévisions optimistes pour l'emploi IT de cette année. Dans sa dernière étude, l'Apec affirme que le secteur informatique sera l'un des plus dynamiques, et s'attend à ce que les entreprises recrutent entre 33 500 à 38 000 informaticiens. Cela représenterait environ une embauche sur cinq dans le marché de l'emploi des cadres.

« Malgré un environnement économique morose, l'emploi des cadres résiste bien, et les informaticiens seraient toujours les plus courtisés par les entreprises avec une hausse possible des embauches qui pourrait aller jusqu'à 14% » comparé à 2012, écrit l'Apec. L'année dernière, ce secteur avait été l'un des plus dynamiques selon l'association, avec 33 400 recrutements, soit une croissance de 12%.

Si l'emploi devrait évoluer au global, la situation profitera moins aux jeunes diplômés. « Ces prévisions ne doivent pas masquer les difficultés auxquelles devront faire face les débutants », indique l'Apec, qui devraient « assister à une forte dégradation du nombre de leurs embauches ». Cette dégradation atteindrait entre 10 et 25% pour les candidats ayant moins d'un an d'expérience.

Postes vacants : les estimations de l'UE trop généreuses ?

L'embauche devrait en revanche être stable pour les jeunes cadres ayant exercé leur activité entre un et cinq ans, et pourrait même s'améliorer de 11%. Sans changement, les cadres confirmés, totalisant plus de cinq ans d'expérience, seraient les plus recherchés. Ils représenteraient la moitié des recrutements. Toutefois, l'Apec indique que « les entreprises pourraient se tourner davantage vers les débutants si elles ne trouvent pas de cadres confirmés qu'elles recherchent en priorité ».

Fin janvier, lors du Forum économique de Davos, la Commission européenne annonçait la mise en place d'un pacte censé combler l'écart entre l'offre et la demande en matière d'emploi informatique. Parmi les signataires : Alcatel-Lucent, SAP, Cisco, ARM ou encore HP. Selon elle, ce sont 700 000 postes au moins qui resteraient à pourvoir dans le secteur en Europe, déplorant que le nombre d'emplois progresse en moyenne de 3% par an, alors que celui des diplômés avait tendance à régresser.

Selon l'association professionnelle des informaticiens MUNCI, ces évaluations seraient largement surestimées, qualifiant ces chiffres de « délire technocratique ». L'association dit qu'elle reviendra prochainement sur ces données afin de les décortiquer. Concernant le marché français, elle rappelle, statistiques Eurostat à l'appui, que « 0.6 % des emplois seulement seraient réellement vacants, soit 60 000 postes ».
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité