Espace membre :
Clubic Pro

HP France "se porte bien" malgré 300 suppressions de postes

Publié par Thomas Pontiroli le mardi 22 janvier 2013
En proie à un recul des vente sur le marché des PC et à un tassement sur celui des serveurs, HP affirme garder le cap, notamment en France, où sa situation est jugée prometteuse malgré 300 départs.

Logo HP 2013
HP France a présenté ses vœux à la presse ce mardi, l'occasion pour le géant de l'informatique américain de faire le point après une année difficile où il a annoncé la suppression de 29 000 postes dans le monde, dont 300 en France, et où il est talonné sur le marché PC par Lenovo. Gérald Karsenti, le p-dg de l'entité française, a tenu à clarifier la situation concernant l'emploi dans l'Hexagone.

Dans le cadre du plan de transformation du groupe, HP France va se séparer de 300 collaborateurs via des départs en retraite anticipés sur la base du volontariat d'ici à 2014, comme l'apprenaient les syndicats lundi. Alors que le chiffre initial concernait 520 salariés, Gérald Karsenti explique qu'il a rencontré en décembre la p-dg du groupe, Meg Whitman, et qu'il a réussi à obtenir que le nombre de départs soit réduit à 478 (en septembre), puis 300. Des départs qui seront comblés par des embauches de jeunes, dit la direction, au rythme de 70 par an pendant trois ans.

Car « HP France va bien », veut rassurer le p-dg. Selon lui, le comité de direction du groupe a estimé que les perspectives en France étaient bonnes, et que le pays sera l'un des plus dynamiques pour HP quand la situation macroéconomique se sera améliorée. « Je me serais bien passé des licenciements, c'est pour cela que j'ai essayé de réduire le nombre de départs, car j'ai besoin de talents pour éviter toute discontinuité dans la qualité de services », a voulu souligner le dirigeant de la filiale française.

Contrairement à la tendance au niveau mondial, où HP peine à contenir Lenovo dans le classement des plus gros vendeurs de PC (HP a reculé de 6,7% en 2012 avec 16,5% des ventes, alors que Lenovo a progressé de 19,2% avec 14,9% du secteur selon IDC), le marché français se porte bien. Pascale Dumas, vice-présidente de HP France et directrice générale la division Impression et Systèmes personnels (PPS), apprend que HP a gagné deux points de parts de marchés sur les ventes de PC en France en 2012, avec 10 millions d'unités livrées, pour atteindre 25%. Une situation de leader qu'il connaît également sur l'impression, où le groupe revendique 33% des ventes, avec 3 millions de machines écoulées.

HP Spectre One
Quels seront les leviers de croissance en 2013 ?

Gérald Karsenti a tenu à le souligner : « HP est un acteur de bout en bout qui adresse aussi bien le grand public que le monde de l'entreprise ». Un positionnement d'ailleurs renforcé sur le pan logiciel avec le rachat du géant du britannique Autonomy, « vital » pour l'entreprise. Le groupe, qui se réclame numéro un sur les PC, les serveurs, les services, les imprimantes, les logiciels d'infrastructures, et numéro deux sur le stockage et le réseau, a présenté plusieurs axes de développements sur ces différents segments.

Concernant le grand public tout d'abord, HP veut mettre l'accent sur la mobilité et le design, grâce à une gamme d'ordinateurs détachables, et tout-en-un, comme le Spectre One (voir photo). Interrogée sur les premières ventes de PC équipés de Windows 8, Pascale Dumas explique que « le démarrage a connu un ralentissement parce que les ordinateurs tactiles sont plus complexes à fabriquer, il y a donc eu un décalage avec la sortie de Windows 8 fin octobre ». Elle rappelle également que la plupart des ordinateurs et tablettes HP sont assemblés en Tchéquie et en Chine, notamment chez Foxconn.

Enfin, la directrice de la branche PPS dit ne pas craindre la montée du concurrent chinois Lenovo : « Nous avons toujours été challengés par un numéro deux, Dell, ou encore Acer, mais nous sommes toujours restés premier. Pour le rester, nous sommes très actifs dans les pays émergents, qui ont besoin de s'équiper, et nous innovons, mais nous ne comptons pas brader nos produits. »

Sur le volet IT, le directeur général des ventes de HP France, Bruno Buffenoir, précise que l'année 2013 sera placée sous le signe du « Software Defined Data Center », qui permet à une application de piloter en temps réel les serveurs, le stockage et le réseau. En 2012, le Cloud HP a représenté 3,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, affirme-t-il. Dans le détail, Cloud System a fédéré 850 clients, la solution de cloud privé Managed Cloud a quant à elle séduit 200 clients, et le cloud public, Cloud Public Services, a conquis 2 000 professionnels. à noter que HP annonce réfléchir au lancement de son cloud public en Europe.

Parmi les évolutions fondamentales, HP annonce l'arrivée du memristor (memory resistor) dans ses solutions de stockage. Développé par les laboratoires du groupe américain en 2008, il s'agit du quatrième composant électronique passif élémentaire, aux côtés du condensateur, de la résistance et de la bobine. Selon Jean-Paul Alibert, en charge de l'innovation chez HP France, « cette mémoire non-volatile pourrait apporter des applications révolutionnaires ». Mais il faudra attendre 2014.


à lire également :
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité