Espace membre :
Clubic Pro

Infosys, la deuxième SSII en Inde, supprimera des postes (màj)

Publié par Thomas Pontiroli le vendredi 04 janvier 2013
Le géant indien des services informatiques, malgré ses avantages compétitifs, pâtit des ralentissements en Europe et aux États-Unis, deux gros marchés. Il devrait annoncer 5 000 licenciements.

Infosys Logo
Les sociétés de services informatiques indiennes sont réputées en bonne santé, largement devant les États-Unis, l'Europe ou la Chine. Cela n'empêche pas Infosys Technologies, deuxième acteur du pays, d'envisager un plan de licenciements visant 5 000 employés. D'après The Economic Times, la société indienne souhaiterait réduire ses coûts opérationnels en raison d'une conjoncture concurrentielle.

Un contexte qui a coûté des parts de marché à la SSII, dont les revenus sont inférieurs aux prévisions et le cours de Bourse a perdu du terrain ces derniers mois - près de 30% depuis avril 2012. Infosys subirait les ralentissements économiques en Europe, où le groupe réalise 20% de ses recettes, et aux États-Unis. Ce sont ses deux principaux marchés de sous-traitance. La société avait aussi abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires en juillet dernier, pour son exercice décalé 2012-2013 à 7,34 milliards de dollars.

Ainsi, selon des sources proches du dossier citées par le journal indien, « Infosys est en train de demander à ses salariés les moins performants, environ 3 à 4% des 151 000 employés, de partir immédiatement ». Interrogée par le quotidien, la porte-parole de la SSII, Sukanya Ghosh, n'a pas livré d'informations supplémentaires. Cette décision serait la dernière d'une série de mesures dans la gestion du personnel.

Il y a quelques mois, blâmant les mauvaises conditions du marché et un manque de visibilité à court terme, Infosys gelait les salaires de ses employés, avant de revenir en partie sur sa décision quelques temps après. Rappelons qu'en 2009, en pleine crise, Infosys avait déjà licencié 2 000 personnes jugées insuffisamment efficaces. Depuis, le nombre de commandes n'a pas vraiment redécollé, c'est pourquoi près d'un salarié sur trois demeurerait inactif € autant que chez le concurrent Wipro.

Malgré tout, Infosys prévoit d'améliorer ses ventes de 5% au terme de son année fiscale qui se terminera en mars 2013, ce qui devrait pas remettre en cause sa position dominante dans le pays. Davantage d'informations seront certainement communiquées à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre, vendredi 11 janvier.


Mise à jour de 13h22 : Infosys a finalement communiqué. La SSII reconnaît bel et bien qu'elle supprimera des postes, mais dément le chiffre de 5 000, rapporte l'AFP. « les gens à qui l'on demande de partir s'inscrivent dans le cadre d'une évaluation de performance. Cela n'a rien à voir avec des licenciements. Cela arrive chaque année », a ainsi affirmé Sarah Vanita Gideon, une porte-parole du groupe. Le nombre de départs serait ainsi inférieur à ce qu'annoncé initialement.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité