Espace membre :
Clubic Pro
HP

TSMC finit l'année en beauté grâce à ses puces pour mobiles

Publié par Thomas Pontiroli le jeudi 17 janvier 2013
Contrairement à ce que pensait TSMC, la fin de l'année 2012 s'est conclue sur des résultats records : chiffre d'affaires en croissance de 25% au quatrième trimestre et bénéfices en hausse de 32%. Leader incontesté des semi-conducteurs, le taïwanais pourrait recevoir un client de poids cette année : Apple.

TSMC
Le numéro un mondial des fondeurs, Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC), vient de publier ses résultats financiers de 2012, année haute en couleurs. Au quatrième trimestre, le fondeur a dégagé un chiffre d'affaires en croissance de 25%, à 131 milliards de dollars de Taïwan, soit 3,4 milliards d'euros. Sur l'ensemble de l'année, la société s'en sort avec 13 milliards d'euros de recettes, en progrès de 18%.

Les bénéfices ne sont pas en reste. TSMC a amélioré ses profits de 32% au dernier trimestre, soit 41,6 milliards de dollars de Taïwan, ce qui correspond à 1 milliard d'euros. Un résultat conforme aux prévisions des analystes mais au-delà de ce que disait attendre le groupe. La branche communication, qui comprend les puces pour l'industrie mobile, reste la plus grosse contributrice aux revenus de la société, soit 54% du chiffre d'affaires. Avec 1,83 milliard d'euros, cette activité a progressé de 2% comparé à la même période en 2011.

Concernant les autres divisions, elles ont toutes reculé sur la dernière partie de l'année : les revenus liés aux ordinateurs, reflétant l'atonie du marché PC, ont perdu 24% et ceux de l'industrie se sont repliés de 14%. Néanmoins, sur douze mois, tous les secteurs ont progressé : +23% pour la communication, +3% pour les ordinateurs et +42% pour l'industrie, qui représente 22% du chiffre d'affaires de TSMC.

« Au dernier trimestre, la demande a été plus forte qu'attendu », commente la directrice financière du groupe taïwanais, Lora Ho. Pour sa part, le p-dg, Morris Chang, déclare être « prêt à combattre chaque nouveau concurrent ». Pourtant, la position de TSMC ne devrait pas être remise en question cette année. La moitié des revenus du fondeur sont assis sur le secteur très vigoureux des smartphones et des tablettes.

TSMC, leader mondial, vend quatre fois plus de puces que son poursuivant

C'est en effet TSMC qui assure la fabrication des puces de la marque Qualcomm, laquelle équipe un smartphone sur deux dans le monde. Si les chiffres de ventes des smartphones du quatrième trimestre ne sont pas encore connus, rappelons que le secteur progressait tout de même de 45% au troisième trimestre. Si la vigueur de cette industrie s'est légèrement tassée au cours de l'année, une autre nouvelle pourrait conforter TSMC.

En effet, Apple, numéro deux mondial des smartphones avec 15% des ventes en septembre et numéro un sur les tablettes avec 55% selon IDC, chercherait à se rapprocher du taïwanais afin de moins dépendre de Samsung. Pour l'heure, les rumeurs portent surtout sur la confection de la puce A6X, celle qui propulse l'iPad avec écran Retina. Selon la presse chinoise, la mise en production débuterait à la moitié de l'année.

Ce client aux reins solides qu'est Apple conforterait ainsi un peu plus TSMC au rang de première fonderie au monde. D'après une étude d'IC Insight, le taïwanais devance largement GlobalFoundries, lequel aurait dégagé un chiffre d'affaires de 4,5 milliards de dollars en 2012. Fermant le podium, Samsung se situerait à 4,3 milliards de dollars sur ce secteur, mais sur une dynamique forte avec 98% de croissance en un an.

Pour le premier trimestre, TSMC anticipe toutefois un léger ralentissement de l'activité, avec un chiffre d'affaires attendu entre 3,28 et 3,33 milliards de dollars.


IC Foundries
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité