Espace membre :
Clubic Pro

APNIC : le dernier bloc asiatique d'IPv4 est épuisé

Publié par Antoine Duvauchelle le vendredi 15 avril 2011
APNIC Logo
L'APNIC (Asia Pacific Network Information Centre), en charge de la gestion des allocations d'adresses pour la région Asie-Pacifique, vient d'annoncer que son dernier bloc d'adresses IPv4 était épuisé. La pénurie n'était pas attendue avant l'été, mais l'explosion des réseaux dans cette partie du monde marque le début d'une transition forcée.

Le débat IPv4 versus IPv6 n'aura sans doute bientôt plus lieu d'être - en tous cas en terme de choix stratégique - puisque les allocations d'IPv4 vont rapidement atteindre l'état de pénurie. L'Asie-Pacifique est la première région du monde à ouvrir la voie vers une transition forcée. Le registre régional, l'APNIC, a en effet annoncé qu'il n'avait plus d'adresses IPv4 à distribuer.

Pour l'APNIC, il s'agit d'un « tournant dans l'épuisement de l'IPv4 pour la région Asie-Pacifique ». Les dernières adresses restants ne sont en effet plus disponibles librement : elles seront réservées aux opérateurs réseaux, et utilisée comme passerelles d'interopérabilité avec l'IPv6. Nous n'allons pas reprendre tous les enjeux ici, mais selon Stéphane Bortzmeyer, que nous avions pu interroger en février dernier, cette transition forcée et subie aura des conséquences sur les usages de tous les jours.

La région Asie-Pacifique est la première à atteindre le point où elle est « incapable de combler la demande en IPv4 », selon Paul Wilson, directeur général de l'APNIC. « C'est dû à une hausse sans précédent du réseau fixe et mobile dans la région, » explique le communiqué de presse du registre. Ce dernier, qui précisait qu'il serait impossible de déterminer la date exacte de la pénurie, avait néanmoins mis en place une page web dédiée à son plan de transition.

Les premières phases de ce plan - qui ressemble plus à une feuille de route qu'à une stratégie précise - étaient l'épuisement des adresses IPv4 au niveau de l'ANA, l'autorité mondiale de gestion des allocations, et la révision des procédures d'allocation au niveau de l'APNIC pour assurer une réponse juste à la demande. La première étape a eu lieu le 4 février dernier, et l'APNIC est entré en phase deux le jour même. L'APNIC souhaite aujourd'hui accompagner la transition vers l'IPv6 en Asie.

Elle souligne qu'elle s'est impliquée dans cette transition avant la date fatidique. Pour Paul Wilson, « il est important que chaque acteur de tous les échelons s'implique dans le déploiement de l'IPv6 au niveau régional, parce qu'il y a de nombreux aspects différents au projet. » L'Europe et le Moyen-Orient pourraient être les prochains à annoncer la pénurie d'adresses IPv4 disponibles.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité