Espace membre :
Clubic Pro

Serveurs : le marché recule de 4% mais Dell progresse encore

Publié par Thomas Pontiroli le vendredi 30 novembre 2012
Quatrième trimestre de baisse consécutive pour les revenus de l'industrie des serveurs, rapporte IDC. Entre juillet et septembre, seul Dell s'affiche en croissance, pendant qu'IBM, HP et Oracle reculent.

HP Serveur Integrity BL890c Itanium
Au troisième trimestre encore, le texan Dell est le seul à enregistrer un bilan positif sur le marché des serveurs. Parmi les gros acteurs en tout cas. Selon les derniers résultats d'IDC, le chiffre d'affaires global (usine) du secteur a perdu 4% sur un an. Il se situe désormais à 12,2 milliards de dollars. En valeur, c'est le quatrième trimestre de baisse consécutive pour une industrie toujours en proie à un ralentissement mondial de la demande.

Désormais en tête du classement, IBM revendique 28,7% des livraisons sur la période selon IDC, mais voit sa position fragilisée par un recul de son chiffre d'affaires sur un an de 7,6% : 3,5 milliards de dollars. L'américain souffre notamment du ralentissement des ventes de ses System z, dans un contexte de transition technologique, souligne l'institut. HP suit de près son compatriote, avec 27,3% du secteur ce trimestre. En recul de 12%, ses recettes ont atteint 3,3 milliards de dollars, grevées par les ventes des serveurs x86 ProLiant.

Atteignant sa plus grosse part de marché sur les serveurs - même si elle ne menace pas encore les deux leaders -, Dell atteint 17,1% du secteur. Le texan affiche un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars, en croissance de 8,2% comparé au même trimestre en 2011. à l'occasion de la présentation de ses derniers résultats financiers, Dell rapportait que sa branche serveurs était la seule à avoir progressé. Derrière, Oracle occupe la quatrième place avec 4,8% des livraisons et 588 millions de dollars de recettes, en recul de 23%.

La hiérarchie est toutefois quelque peu différente si l'on tient compte des volumes écoulés. Selon Gartner, HP occupe la tête avec 634 000 serveurs livrés, soit 25,8% des parts sur la période. Il est approché de près par Dell, qui a écoulé 564 000 serveurs, et revendique 23% du secteur. Troisième, IBM est distancé avec 280 000 unités, soit 11,4% de parts de marché. Sur les volumes également, le marché a glissé de 2,8% sur un an, apprend Gartner.

Serveurs IDC 3Q2012

Parmi les faits saillants, IDC relève que « la demande continue d'être positive pour les serveurs Linux, qui bénéficient du déploiement des infrastructures cloud et du calcul haute performance ». De quoi tirer le chiffre d'affaires de 6,6% sur un an, à 2,6 milliards de dollars. Les serveurs Linux représentent ainsi 21,5% du marché global en valeur. à l'inverse, les machines sous Windows ont perdu un peu de terrain (0,9%) avec des revenus de 6,2 milliards de dollars. Mais pèsent toujours plus de la moitié du secteur (51%). Les plus affectés sont les serveurs Unix, dont les revenus ont décliné de 14,2% à 2,1 milliards de dollars, et une part de marché de 17% en valeur. C'est le plus bas niveau depuis dix ans, souligne l'étude.

Concernant les serveurs non-x86, basés sur l'architecture RISC, EPIC (Itanium) et CISC, les revenus se sont contractés de 17%, pour atteindre 3,3 milliards de dollars, soit 27% de parts de marché. Pendant que les serveurs x86 ont, eux, affiché une légère croissance de 2%, avec 8,9 milliards de dollars. Sur ce segment, Dell se classe deuxième avec 23,4% des parts (en valeur), contre 32% à HP.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité