Espace membre :
Clubic Pro
HP

Pornographie : la Grande-Bretagne entend filtrer les recherches

Publié par Ludwig Gallet le lundi 22 juillet 2013
David Cameron, Premier ministre britannique, devrait annoncer ce lundi un ensemble de mesures destinées à lutter contre la pornographie en ligne. Un ultimatum est fixé aux géants du Net, expirant en octobre prochain.

Un garçon interpellé à Strasbourg après des menaces postées sur internet
David Cameron fait de la pornographie et en particulier la pédopornographie son cheval de bataille. Le Premier ministre britannique a posé un véritable ultimatum aux géants du Web pour que ces derniers se décident à agir réellement sur le sujet. Et de brandir la menace d'une loi si d'aventure ces derniers rechignaient à coopérer.

« J'ai un message très clair pour Google, Bing, Yahoo et les autres. Vous avez le devoir d'agir sur ce point et il s'agit d'un devoir moral ». En octobre, les acteurs de l'Internet devront présenter leurs conclusions au 10, Downing Street. « La question est très claire: si Ceop (une agence gouvernementale spécialisée dans la pédopornographie, ndlr) vous transmet une liste noire de termes de recherche, cesserez-vous de répondre à ces occurrences ? », cite le site Forbes.

« Si en octobre nous ne sommes pas satisfaits des réponses aux questions que nous avons posé, si les progrès sont lents ou inexistants, alors je peux vous dire que nous anticipons déjà les options législatives à disposition pour forcer l'action », menace-t-il.

Des effets collatéraux ?

D'après le Guardian, David Cameron devrait également annoncer ce lundi la création d'une base de données sécurisée unique pour l'ensemble des forces de police.

Mais son champ d'action devrait aller bien au-delà, puisqu'il pourrait également instaurer une consultation par les FAI auprès de chaque ménage. Ces derniers devront déclarer si oui ou non, ils souhaitent conserver l'accès à des contenus pornographiques. Il s'agit là d'un net renforcement des mesures prises en 2011, lorsque le gouvernement avait demandé aux quatre principaux fournisseurs d'accès à internet de proposer l'option du blocage parental à leurs nouveaux abonnés. Les FAI devraient être une nouvelle fois largement associés à ce dispositif, en proposant par défaut l'activation du filtre lorsqu'un nouvel abonné à une offre très haut débit activera son compte. Seuls les détenteurs des comptes devraient par ailleurs pouvoir modifier le filtrage lorsque celui-ci sera instauré.

Parmi les mesures concrètes, l'interdiction de la possession de contenus pornographiques dits « extrêmes », simulant par exemple des scènes de viol, devrait également être présentée.

Un contributeur, publié par Forbes, évoque les dérives potentielles d'un tel dispositif. Il est vrai qu'un filtrage par mots-clés risque de priver les internautes de résultats de recherche totalement dépourvus de contenus offensants. L'homme prend notamment l'exemple de l'un de ses anciens articles sur le sujet, qui pourrait bien devenir inaccessible avec les mesures avancées par le Premier ministre.

Rappelons que l'Islande cherche également à bloquer les contenus pornographiques disponibles sur Internet. Une mesure d'ores et déjà mise en place en Corée du Sud
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité