Espace membre :
Clubic Pro

Aurélie Filippetti mettra en place une "mission musique" au sein de son ministère

Publié par Olivier Robillart le jeudi 25 octobre 2012
Lors d'une conférence donnée en présence des représentants du milieu culturel, la ministre a tenu à préciser que la création d'un Centre national de la musique n'était pas une priorité. Si le projet n'est pas, selon les mots d'Aurélie Filippetti, enterré, elle propose d'autres directions, notamment la mise en place d'un observatoire de la Musique dont les contours ressemblent au feu CNM.

Logo MaMa
Le Centre National de la Musique devait avoir pour mission de permettre à l'ensemble des acteurs de la filière de se développer. En matière de numérique, le CNM devait ainsi éviter que le marché ne soit concentré qu'entre les mains de certains acteurs et devait également mettre sur pied une sorte de guichet unique afin de centraliser l'ensemble des aides accordées au secteur.

Malgré la constitution d'une mission de préfiguration du Centre National de la Musique, Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture avait expliqué que ce CNM ne verra pas le jour. Au regard des considérations budgétaires du gouvernement Ayrault, la mise sur pied d'une nouvelle autorité n'était alors pas en odeur de sainteté.

Malgré ce pas de recul, la ministre a tenu à préciser lors du MaMA 2012 organisé à Paris que des mesures en faveur de la Culture seraient tout de même prises prochainement. Une « mission musique » au sein du ministère de la Culture devrait ainsi éclore. Elle sera soutenue par la direction générale de la création artistique (DGCA) organe déjà chargé de définir la politique de l'État relative aux arts du spectacle vivant et la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC).

En outre, cette mission aura un rôle d'Observatoire de la musique, dont les contours sont pour l'instant flous. Cette instance sera créée afin que « l'Etat puisse conserver son rôle central dans le soutien à la musique », précise la ministre. Les travaux de la mission de préfiguration du CNM seront donc repris d'ici le mois de novembre. Sa tâche sera alors de consulter l'ensemble des acteurs du secteur.

Plus tôt dans la journée, trois des quatre spécialistes de l'industrie musicale qui avaient été mandatés afin de définir les fonctions d'un Centre National de la musique (Alain Chamfort, D. Colling et M. Thonon) avaient publié une tribune dans nos colonnes afin de rappeler qu'ils tenaient à ce que des efforts soient faits en vue de créer un organe de soutien à la musique, éventuellement le CNM. Visiblement leurs souhaits ont été, en partie, entendus.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité