Espace membre :
Clubic Pro
HP

LeWeb'12 - Interview : AdBlock Plus serait utilisé par 6 à 7% des internautes français

Publié par Guillaume Belfiore le jeudi 06 décembre 2012
L'une des extensions les plus populaires au sein de la communauté technophile est certainement AdBlock Plus proposant de masquer les publicités les plus intrusives apposées sur certains sites Internet. De passage sur le salon LeWeb 2012, Till Faida et Tim Shumacher, respectivement co-fondateur et directeur des communications, ont accepté de revenir sur les fondements de ce projet.

Adblock Plus adb logo sq gb
Savez-vous quel est le nombre d'internautes utilisant l'extension AdBlock Plus, tous navigateurs confondus ?

Till Faida : Nous avons une idée assez précise du nombre de téléchargements, lesquels s'élèvent à plus de 150 000 par jour sans compter la version pour Android. En incluant cette dernière - et sans parler du pic de téléchargements initial - nous arriverions sans doute en moyenne à 200 000.

Nous disposons en outre d'une base de 42 millions d'utilisateurs actifs, c'est-à-dire ceux utilisant AdBlock Plus au moins une fois par semaine.

Tim Shumacher : La France est d'ailleurs l'un des pays les plus actifs derrière l'Allemagne, la Russie et la Pologne. 6 à 7% de l'ensemble des internautes Français utilisent AdBlock Plus, et c'est sans compter les divers projets similaires.

Quand pouvons-nous attendre une version d'Adblock Plus pour Internet Explorer ?

Till Faida : Nous ne l'aurons pas terminée avant la fin de l'année. Nous pensons qu'elle sera disponible au mois de mars.

Tim Shumacher : En fait nous avons racheté une solution existante pour ce projet qui a besoin d'être optimisée notamment en y filtrant les publicités que nous jugeons acceptables.

Quel est le nom de cette société ?

Tim Shumacher : Nous venons tout juste de finaliser l'acquisition et nous serons probablement prêts à officialiser cette annonce dans une ou deux semaines. Ce n'est pas une société connue mais une autre solution de blocage publicitaire.

S'agit-il d'une société développant une solution existante pour Internet Explorer ?

Tim Shumacher : Oui tout à fait.

Till Faida :Il va y avoir une phase de transition. Pour l'heure il s'agit d'un logiciel payant (NDLR : Adblockie.com ?). Donc la première chose que nous allons faire ce sera de le rendre gratuit. Puis nous allons le publier en open source. Enfin la troisième étape consistera à le renommer.

A l'heure actuelle combien de personnes contribuent à AdBlock Plus ?

Till Faida : C'est difficile à dire, nous avons des souscriptions pour quasiment l'ensemble des pays. Nous comptons environ 40 abonnements au total et il y a en moyenne deux à trois personnes pour gérer chacun d'entre eux. Puis il y a des milliers de personnes qui contribuent en rapportant la présence d'une publicité.

Comptez-vous proposer un mécanisme de synchronisation pour les filtres personnalisés par exemple entre Chrome et Firefox ?

Till Faida : Les extensions pour Chrome et Firefox sont un peu différentes et nous travaillons actuellement pour les uniformiser au maximum afin d'obtenir la même interface utilisateur et des fonctionnalités similaires pour l'importation ou l'exportation de filtres.

Tim Shumacher : Nous avons la synchronisation au sein de Firefox. Il est par exemple possible d'obtenir les mêmes filtres sur la version desktop et l'édition mobile du navigateur. Ces derniers sont rattachés au profil de Firefox. En revanche il n'y a pas de synchronisation entre Chrome et Firefox mais c'est une idée à creuser.

adblock filtre


Vous venez de lancer une version d'AdBlock Plus pour Opera, pourtant le navigateur dispose d'un outil intégré ?

Till Faida : Oui mais il n'y avait pas d'interface utilisateur pour ce mécanisme.

Tim Shumacher : Et puis pour n'importe quel navigateur il serait sans doute assez malvenu d'embarquer directement un système de filtres...

L'extension AdBlock Plus pour Android lancée la semaine dernière est-elle populaire ?

Till Faida : Tout à fait nous avons enregistré 100 000 téléchargements en 24 heures. Nous avons travaillé dessus pendant environ un an. Aujourd'hui il y a une migration vers le mobile et cette version était très attendue.

Pourrions-nous éventuellement voir une version d'AdBlock Plus sur iOS ?

Till Faida : iOS est très fermé et n'autorise pas d'applications pouvant modifier les éléments que nous souhaitons accéder. Donc en l'état actuel non, ce n'est pas possible.

A quoi ressemble votre mode de développement ?

Till Faida : Nous avons un mode de développement très ouvert et une communauté très active. Si nous avons une idée nous la publions tout d'abord au sein d'une section spéciale de notre forum afin de recueillir les retours des développeurs.

Tim Shumacher : Nous faisons la même chose pour les modifications appliquées aux filtres.

Till Faida : C'est aussi un moyen pour déterminer les priorités de développement.

Il existe beaucoup de clones d'AdBlock Plus. Que pensez-vous de ces derniers ?

Tim Shumacher : Nous sommes open source et nous croyons en l'open source. Il y a effectivement beaucoup de clones. Pour nous, ce qui importe est que l'utilisateur ne tombe pas dans la confusion et ne se dirige pas vers un autre projet qui n'a pas de rapport avec le nôtre.

Till Faida : Certains ont le même nom, voire le même logo. Mais nous souhaitons réellement qu'ils se distinguent davantage.

Pourriez-vous éventuellement lancer des actions en justice contre ces derniers ?

Till Faida : Non nous envoyons généralement un email en leur demandant de renommer leur application.

Vous n'iriez donc pas plus loin ?

Tim Shumacher : Je ne pense pas. C'est une question sur laquelle il nous faut nous pencher davantage.

pub logo
Qu'est-ce qu'une bonne ou une mauvaise publicité selon-vous ?

Tim Shumacher : Il y a environ un an nous avons décidé de ne pas filtrer l'intégralité des publicités mais de laisser certaines d'entre elles. D'une manière générale, les utilisateurs ne sont pas si dérangés par la publicité. En fait les internautes ont tout à fait conscience que celles-ci permettent aux éditeurs de payer le contenu de leurs sites Internet ou les jeux gratuits.

Finalement, il n'y a qu'une petite portion de gens qui ne souhaitent absolument voir aucune publicité. Nous avons donc changé de stratégie parce que nous pensons que certaines publicités sont tout à fait légitimes.

C'est précisément à cette époque que ces utilisateurs hardcore d'AdBlock Plus ont commencé à faire quelques forks, quand bien même nous continuons de proposer cette option via une simple case à cocher.

Si vous aviez quelque chose à dire aux agences publicitaires, qu'elle serait-elle ?

Tim Shumacher : Il y a eu beaucoup de créativité ces derniers mois. C'est très bien mais il y a plusieurs formats très appréciés par les agences publicitaires qui se révèlent finalement très pénibles pour l'utilisateur.

Je leur demanderais de réfléchir à une forme de modèle publicitaire qui ne se contenterait pas de déployer des annonces intrusives mais davantage intégrées au contenu tout en marquant une différence. Google a fait un excellent travail en la matière. Mais même eux sont allés trop loin. Par exemple les gens détestent les publicités au sein des vidéos. Les liens d'affiliation sont aussi très bien puisqu'ils proposent des commissions à l'éditeur tout en rendant service à l'utilisateur.

Mon messsage serait : ne pensez pas à un modèle plaçant l'annonceur d'un côté et l'éditeur de l'autre mais plutôt sur un trio : annonceur-éditeur-utilisateur.

Till Faida : Aujourd'hui les régies publicitaires ont une approche à court terme. Les utilisateurs n'ont plus confiance en la publicité en ligne et ont commencé à bloquer les bannières. Il y a donc une baisse des revenus liés à la publicité. La plupart des agences réplique avec des bannières plus grosses et plus intrusives afin d'obtenir davantage de visibilité. En faisant cela ils ennuient davantage l'internaute qui se dirige donc vers une solution de blocage publicitaire.

Avec notre mécanisme de « publicités acceptables », nous tentons donc d'apporter un système qui fonctionne pour l'ensemble des parties et c'est notre communauté d'utilisateurs qui est au coeur de ce projet.

Avez-vous déjà eu des problèmes avec les agences publicitaires ?

Tim Shumacher : Oui nous avons eu des plaintes mais je pense qu'il est important de comprendre que nous ne sommes pas le vrai problème. Le vrai problème c'est que les publicités dérangent les utilisateurs. il y aura toujours des solutions techniques contre cela. L'important est d'apporter une valeur ajoutée à l'utilisateur. Cela apportera une solution bien plus avantageuse sur le long terme pour l'industrie publicitaire.

Que pensez-vous de la décision de Microsoft d'activer la fonctionnalité Do Not Track par défaut au sein d'IE10 ?

Till Faida : Nous avons beaucoup soutenu le projet Do Not Track. L'activation par défaut est clairement une mauvaise chose. Puisque ce ne sont pas les utilisateurs qui choisissent l'activation ou non alors les régies publicitaires ont une bonne raison pour ne pas prendre en compte pas Do Not Track au sein de leur politique.

A quoi ressemblera AdBlock Plus dans quelques années ?

Till Faida : Avec le temps AdBlock Plus devrait permettre à chacun de configurer les publicités qu'il ou qu'elle juge acceptable et selon ses goûts. Par exemple une vidéo très marrante qui fait le buzz pourrait ne pas être bloquée mais un lien texte inutile ne s'affichera pas. Nous sommes encore loin de ce stade mais c'est ce vers quoi nous tendons.

Par ailleurs, nous devons assurer une meilleure ergonomie pour les utilisateurs lambdas lesquels représentent tout de même 95% de notre communauté. Il y a en fait très peu de gens qui effectuent des filtres personnalisés.

Je vous remercie.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les offres d'emploi

Partenaire Clubic.com

Partenaire Clubic.com

BE GEEK ! Avec

flechePublicité